Aptos, une nouvelle blockchain dans la course à la scalabilité

L’année 2022 est bien morose pour l’écosystème blockchain. Après un très grand nombre de nouvelles blockchains durant l’automne 2021, les nouveautés se sont fait de plus en plus rares. En réalité, cette période de crise et d’attente a permis à un certain nombre de projets de se construire plus solidement. Alors que plusieurs layers 1 étaient vu leur réseau délaissé par les développeurs, les nouveaux projets construisent leur écosystème dès le testnet. Parmi eux, Aptos sera sans aucun doute un des réseaux à suivre dans les prochains mois. Ces anciens de l’entreprise Meta sont repartis avec les ruines du projet Diem pour fonder l’entreprise Aptos Labs et construire une blockchain dotée d’une scalabilité à toute épreuve.

De Diem à Aptos Labs

L’entreprise Aptos Labs a été fondée au début 2022 par des membres du projet Diem (ex Libra). Ce premier projet avait pour but de faire entrer Facebook dans le monde des cryptomonnaies. La blockchain Sui, elle aussi en cours de construction, est un autre projet construit par d’anciens ingénieurs de Meta, preuve en est que l’entreprise de Mark Zuckerberg était très avancée dans cette technologie avant son revirement. 

Aptos utilise le langage Move qui avait été créé pour ce premier projet. proche de Rust, Move offre des outils plus complets pour sécuriser les smart-contracts, en particulier avec Move Prover qui permet de garantir que le smart-contract fonctionne correctement avant son déploiement. Ce gain en sécurité est un enjeu actuel de l’écosystème blockchain s’il veut être adopté plus massivement après les nombreux hacks de l’année passée.

Aptos Labs a fait plusieurs levées de fonds et le projet a atteint une valorisation de plus de 2 milliards. Les tokenomics de la cryptomonnaie de cette blockchain n’ont pas été encore révélée mais on peut s’attendre à une main-mise des fonds d’investissement sur le projet.

L’architecture de Aptos

Afin de gagner en scalabilité, cette blockchain en Proof of Stake s’est doté de sa propre méthode de consensus: AptosBTF v4. Le BTF (Bizantine Fault Tolerant) permet aux blockchains de continuer à fonctionner même si un node n’est plus opérationnel ou est malveillant. Un système de réputation permet d’éliminer les nodes malveillants et d’atteindre une finalité des transactions de moins d’une seconde.

De plus, Aptos traite en parallèle les transactions afin de gagner en rapidité. Si une transaction pose problème, elle ne ralentira plus tout le réseau. Cette solution est proche du sharding mis en place sur Near, Casper et qui sera peu à peu déployé sur Ethereum. Il y a aura cependant un ordre de priorité qui sera défini pour les transactions qui sont connectées. Grâce au consensus et ce traitement en parallèle Aptos pourra atteindre 160 000 transactions par seconde. Ce système en parallèle n’est pas encore pleinement opérationnel et on ne sait pas encore s’il sera optimal au niveau de la sécurité.

Un écosystème en construction

Encore en testnet, le réseau Aptos accueille déjà un grand nombre d’applications et on entrevoit un écosystème DeFi complet. Pontem Network fournira sans doute le DEX principal, liquidswap, ainsi qu’un wallet (un programme ambassadeur est en cours pour ceux qui sont intéressés par le projet). Il faut cependant suivre de prêt 1KX Protocol qui est à la fois un DEX, un protocole de trading et de lending présent sur Aptos mais aussi Zksync (un des layers 2 à suivre et qui sera en mainnet cet automne). Il est sans doute le projet le plus novateur actuellement dans cet écosystème.

On pourra compléter ces DEX par l’optimizer Seam.Aptos, le protocole de lending Vial et celui de liquid staking Zaptos. Ils permettront d’optimiser vos stratégies DeFi.

Il y aura bien sûr un marché de NFT avec au moins trois marketplace en construction: Topaz, Souffl3 et BlueMove, qui sera aussi présente sur Sui. Il serait inutile de citer toutes les collections de NFT qui se préparent mais parmi elles le projet Aptos Toad Overload semble être un des plus suivis. Pour l’instant, il ne semble pas y avoir de projet gaming intéressant à suivre.

Il reste une dernière saison du testnet de Aptos avant le lancement du mainnet cet automne. Pour ceux qui veulent tenter un éventuel airdrop, suivez le Twitter ou le Discord de Aptos pour ne pas rater cette dernière chance.

Sans être révolutionnaire, le projet Aptos a de quoi séduire. Par sa promesse de scalabilité et la hype autant du côté des développeurs que du côté utilisateurs, on peut rapprocher ce projet du mal aimé Solana. Si la comparaison continue, on peut donc s’attendre à une rapide  montée en puissance de l’écosystème d’ici les prochains mois, en espérant qu’il fasse partie des éléments déclencheurs de l’écosystème blockchain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s