Investissez dans un appartement virtuel: les nouveaux marchés de l’immobilier dans les métavers

Depuis quelques mois, l’essor du marché des métavers a ouvert de nouvelles problématiques. Parmi elles, celle de leur aménagement a permis l’émergence de plusieurs collections de NFT. En effet, l’apparition de métavers constructibles comme The Sandbox, Decentraland ou encore Somnium Space ont montré qu’il ne suffisait pas d’acheter un land, il faut ensuite construire les bâtiments et décors qui permettront de le faire vivre. Ses différentes collections de NFT proposent des bâtiments prêts à l’emploi et qualitatifs qui peuvent être utilisés dans de multiples univers virtuels. La sortie de la collection Landz.io est l’occasion d’étudier l’essor de ces nouveaux projets.

L’apparition de ces appartements virtuels n’est pas un détail dans l’émergence des métavers. Elle symbolise toute la difficulté de définir ces univers virtuels. Ou, plus précisément, de dessiner la limite qui démarquerait ce qui est un métavers et ce qui ne l’est pas. La redénomination de Facebook en Meta fait partie de ce questionnement. Avec ce changement de nom, Facebook veut s’approprier le mot métavers, veut montrer que le métavers, c’est avant tout l’univers virtuel que la société de Mark Zuckerberg est en train de construire.

En fait, on peut proposer un classement des métavers selon deux axes. Le seul point commun à tous ces univers est peut-être la persistance. Ils continuent d’exister et d’évoluer même si les utilisateurs sont déconnectés. En dehors de ce critère de base, il faut distinguer les métavers hors crypto (Horizon Worlds de Méta) des métavers crypto (Decentraland) mais aussi les métavers constructibles (The Sandbox) des métavers qui proposent un univers déjà construit (Portals), même s’il peut être personnalisable. Les appartements dont nous allons parler, qui prennent la forme de NFT, sont liés par conséquent à un type de métavers précis: les univers constructibles liés au cryptomonnaies. Il est évidemment impossible d’être exhaustif dans ce domaine et ce sont trois projets français que nous présenterons ici. Ils ont aussi en commun de proposer des domiciles virtuels luxueux, l’industrie du luxe s’engageant de plus en plus fortement dans le web3, comme le montre la stratégie de la marque Prada.

Landz.io: un appartement interopérable

Parmi toutes les collections d’appartement virtuel, Landz.io a fait parler d’elle car elle prend le pari de l’interopérabilité. Le projet met en vente 5000 villas, 1500 musées et 500 buildings qui pourront être insérés dans de multiples métavers. Il existe six types de villas, 4 de musées et 2 de buildings et le premier mint ouvert depuis le 24 juillet a eu un beau succès en cette période pourtant difficile. Il reste encore très peu de NFT disponibles au moment de l’écriture de cet article.

Pour l’instant, cinq métavers sont prévus: The Sandbox, Decentraland, Somnium Space, Polyland et Spatial. Les possesseurs des NFT de ces bâtiments de Landz.io n’ont pas besoin d’acheter de land, s’ils n’en disposent pas. En eux-mêmes sont automatiquement membres du Landz Club. Celui-ci va acheter des lands dans ces métavers, et dans les prochains qui seront créés, pour y déployer ces villas, musées et buildings. Il sera possible de louer ces lands pour une durée limitée.

Les utilisateurs pourront disposer leurs NFT dans le bâtiment et l’utiliser comme salle de réunion. Il y a aussi un dressing pour mettre ses NFT de vêtements qui pourront être utilisés par son avatar et aussi un garage pour ses NFT de voitures ou autres moyens de transport. Il est aussi possible d’utiliser la télévision pour streamer des vidéos. Enfin, il est prévu d’ajouter des terrains de sport à côté des bâtiments. Cela complétera la personnalisation de cet environnement.

En construisant sa collection d’assets autour d’un Club et d’une dimension interopérable, Landz.io joue autant sur l’appartenance à une communauté que sur la volonté de posséder le même domicile pour son avatar quelque soit le métavers où on se trouve, anticipant ainsi le rêve d’une interopérabilité totale.

Exclusible

La marketplace de NFT de luxe Exclusible ne pouvait pas rater ce marché de l’immobilier virtuel. Exclusible a lancé en juin la collection Luxury Penthouses. Cette collection de 5000 NFT propose des villas de 500 m2 dans le métavers Spatial qui offrent des vues sur Paris, Dubaï, Miami, Vegas ou la Nouvelle-Calédonie. De plus, elles sont déclinables en 3 couleurs. Mais surtout, elles offrent des prestations de qualités: il est possible d’inviter jusqu’à 50 personnes, la villa dispose d’une salle de réception, d’une salle de projection mais aussi de son héliport avec son hélicoptère. Fidèle à sa réputation, Exclusible veut donc construire un univers pour ses clients les plus exigeants et les marques de luxe pourront aussi y proposer l’expérience virtuelle la plus immersive possible.

Comme pour les autres collections lancées sur Exclusible, cette collection s’est vendue en quelques minutes. Même en cette période difficile pour les marchés, la hype pour l’immobilier de luxe est bien présente.

Meta Luxury Villa

Le dernier projet évoqué est en réalité le premier au niveau chronologique puisque la première collection a été mise en vente en mars 2021. Meta Luxury Villa a fait le choix audacieux de développer des partenariats avec les métavers de l’écosystème Cardano. Dotées de piscine et de garages, ces villas disposeront de tableaux sur lesquels il sera possible d’accrocher ses NFT. Dans un premier temps, ces villas devaient être déployées sur le métavers Pavia qui sera l’univers virtuel principal sur Cardano mais Meta Luxury Villa est aussi en partenariat avec le métavers Carda Station.

Le projet se veut centré sur la communauté. Non seulement, les holders des NFT recevront des récompenses régulières en ADA issues de la vente des NFT mais ils pourront aussi proposer leurs idées pour les futures collections de Meta Luxury Villa.

Même si le projet a souffert du manque de développement de l’écosystème Cardano et du bear market, l’équipe continue à construire sa communauté et se lance dans son propre métavers centré sur l’univers du luxe: Luxuryverse. Ce changement d’orientation permettra au projet de maîtriser davantage son développement et ainsi d’augmenter le nombre de holders. Ce métavers sera composé de 13000 lands, eux-mêmes répartis en 4 zones: Meta Town, Meta Palm, Meta Hills et Meta Wilderness. Ce nouveau projet n’en est qu’à ses débuts et il faudra donc attendre les prochaines semaines pour connaître plus précisément le fonctionnement de ce métavers.

Après la folle ascension de The Sandbox et Decentraland cet automne, le marché des métavers se construit de manière plus rationnelle. De plus en plus de collections de NFT auront ainsi pour but d’aménager ces univers virtuels et de leur donner une consistance. Avatars, véhicules, vêtements, maisons virtuels seront donc l’occasion d’un véritable marché virtuel. Parmi ces collections, celles des appartements de luxe se sont imposées depuis le début de l’année et ces trois collections de qualités ne sont que quelques exemples parmi tous les projets qui se construisent. Nous avions déjà évoqué le projet Nestercity sur le réseau Near qui est très proche de ces projets, tout en mettant l’accent sur les aspects architecturaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s