Lending et bear market font-ils bon ménage ? Le cas Mai Finance – QiDao (sur Fantom) [1ère partie]

Les protocoles de lending ont été un des points stratégiques de la DeFi lors du second épisode du bull run de 2021. En effet, ils permettent de créer ces fameuses boucles nécessaires pour optimiser ses investissements. Malheureusement, les chutes successives du marché crypto ont eu raison de ces boucles et beaucoup d’investisseurs ont subi des liquidations. Pourtant, leur rôle n’a pas pour autant disparu, la solidité du protocole Aave en est la preuve. Comme vous le savez si vous lisez régulièrement mes articles, je pense que nous sommes dans un tournant de la finance décentralisée et de la gestion des liquidités. Il est donc temps de s’intéresser de plus près à ces protocoles. Je vais donc faire un état des lieux de Mai Finance ( nommé aussi QiDao Protocol) pour deux raisons: non seulement il est multichain mais il possède aussi son propre stablecoin, le MAI. Pour ce premier article, l’état des lieux concernera la blockchain Fantom. Je présenterai sa v2 qui vient de sortir avec l’analyse sur les autres blockchains dans l’article suivant.

Préambule: qu’est-ce qu’un protocole de lending ?

Un protocole de lending permet de prêter ou d’emprunter de la liquidité.  Ce que vous déposez sert de collatéral pour prouver que vous êtes solvable. Il n’y a donc pas besoin de tiers de confiance. Si vous empruntez à la banque, celle-ci vérifie que vous avez un capital ou des revenus qui vous permettront de rembourser votre crédit. Mais vous devez souscrire aussi une assurance qui interviendra dans certaines circonstances. Plus le prêt est important, plus la banque voudra des garanties et plus elle devra vous faire confiance. Dans la finance décentralisée, c’est le montant de votre collatéral qui définit combien vous pouvez emprunter. En général, ces protocoles fixent entre 130 et 200% le ratio entre votre emprunt et votre collatéral. Cela vous permet d’emprunter de l’argent sans avoir besoin de vendre vos investissements si vous avez besoin de liquidité. Cependant, si la valeur de votre collatéral ou de votre emprunt change, vous risquez la liquidation. Vous perdez alors votre collatéral, avec un malus plus ou moins important. Cela peut rapidement arriver si on pose en collatéral une cryptomonnaie volatile et qu’on emprunte un stablecoin.

Présentation de Mai Finance

Mai Finance est un protocole de lending maintenant présent sur 10 blockchains, même si on trouve la version complète du site uniquement sur Polygon, qui est sa blockchain d’origine.  Il est possible d’emprunter sans intérêt. Seul 0,5% de frais sont prélevés au moment du remboursement du prêt. En posant vos cryptomonnaies en collatéral vous pourrez minter du MAI (MIMATIC), le stablecoin du protocole. Le ratio de liquidation est fixé à 150 % afin de garantir la parité au dollar. De plus, un processus d’arbitrage est mis en place pour garantir son prix.

En posant ses cryptomonnaies en collatéral, on obtient en récompense du QI le token de gouvernance qui donne un pouvoir de vote sur l’avenir du protocole. Il est possible de locker plus ou moins longtemps le QI pour booster ce pouvoir de vote.

En février dernier, QuiDao a malheureusement été hacké et a perdu 20 millions. Les fonds des utilisateurs n’ont pas été touchés mais l’attaquant a réussi à dérober l’équivalent de 12 millions de dollars de QI.

Etat des lieux de MAI Finance sur Fantom

La TVL globale de Mai Finance est de 68 millions de dollars et une TVL de 20 millions sur Fantom. Au niveau des emprunts, les ratios collatéral/emprunts sont très hauts sur la plupart des pairs (plus de 300% pour la plupart). Les ratios les plus bas sont pour le collatéral en WBTC à 212%, en WBTC à 220%, en LINK à 230% et en ETH-FTM à 276%. Il y a aussi un collatéral à 163% avec du DAI mais qui n’est risqué que si le DAI perdait son peg à 1 dollar. Les emprunts les plus importants sont sur la position en BTC avec 1,6 Millions de MAI empruntés, suivie par la position en LINK avec plus de 838 000 MAI empruntés. On peut donc remarquer que ce sont dans les positions les plus “risquées” que les emprunts sont les plus élevés. En fait, les moyennes restent très hautes car les positions les plus risquées ont dû être remboursées ou liquidées pendant la chute du marché.

Utilisation du MAI de septembre 2021 à juillet 2022 ( source FTM explorer)

Le mint du MAI s’est surtout développé à partir de mars 2022 avec des pics à plus de 300 millions de MAI en circulation en avril et mai juste avant le crash du LUNA. En ce moment, entre 30 et 40 millions de MAI sont en circulation. Le cours du token de gouvernance a baissé de 1,3 dollars à 0,25.

Si QiDao n’a pas l’importance de Aave, le fait d’avoir son propre stablecoin et d’avoir réussi à le maintenir à 1 dollar est un atout pour ce protocole de lending qui va fêter sa première année cet été. On peut cependant remarquer que le bear market a fait fuir beaucoup d’utilisateurs, peut-être malgré eux s’ils ont subi une liquidation. Après la période d’euphorie dans l’utilisation peut-être hasardeuse de ces protocoles, le temps de la maturité est peut-être venu.

Une réflexion sur “Lending et bear market font-ils bon ménage ? Le cas Mai Finance – QiDao (sur Fantom) [1ère partie]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s