Akash Network: un service de cloud computing pour l’écosystème Cosmos

Depuis quelques mois, on parle de plus en plus de web3, ce web qui met en avant la décentralisation et qui s’oppose au web2 contrôlé par les GAFAM. Cependant, cette nouvelle ère d’internet ne sera possible que si la décentralisation se fait aussi du côté des infrastructures. Parmi celles-ci, le stockage, les serveurs et la puissance de calcul vont jouer un rôle considérable dans les prochaines années si on veut accomplir ce tournant de la décentralisation. Peu connu pour l’instant, Akash Network a pourtant une position privilégiée dans l’écosystème Cosmos, lui fournissant une solution de cloud et cloud computing décentralisée.

  • Présentation de Akash Network
  • Des partenariats en plein essor
  • Les prochaines évolutions de Akash Network

Présentation de Akash Network

Le réseau Akash est un cloud décentralisé construit sur Tendermint et le Cosmos SDK qui repose sur un ensemble de validateurs qui mettent à disposition de l’espace de stockage sur leur disque dur. On estime que 85% de la capacité de stockage dans le monde est sous-utilisée et c’est une partie de cette réserve que Akash veut utiliser pour déployer son reseau. Cependant pour continuer à faire partie des validateurs, il faut prouver l’intégrité des fichiers qu’on conserve (Proof-of-Replication) et prouver qu’on met à disposition de l’espace de stockage (Proof-of-SpaceTime). Ces conditions permettent d’assurer une sécurité et une efficience maximales du stockage. Mais les services de Akash ne s’arrêtent pas là, Akash propose aussi du cloud computing et du dapp hosting pour fournir les infrastructures web aux sites et applications. Il se positionne donc en concurrent de Amazon Web Service, Google Cloud et Azure de Microsoft, les géants des infrastructures du web2.

Du côté des développeurs d’applications, Akash Network a mis en place une marketplace pour disposer des services de cloud et cloud computing. Il suffit d’utiliser le langage SDL (Stack Definition Language) comme un formulaire pour faire ces demandes. Akash veut mettre à jour ce langage pour le normaliser afin que les formulaires soient réutilisables et que les déploiement d’applications soient le plus rapides possibles. Le paiement des services se fait en AKT, la monnaie de Akash, qui sert aussi à récompenser les validateurs et à la gouvernance du réseau.

Des partenariats en plein essor

Même s’il n’est pas encore connu du grand public, Akash Network a déjà tissé une toile importante de partenariats autant dans le web2 que dans le web3. Nous allons surtout nous concentrer sur les partenariats dans le web3.

Du côté de Cosmos, son écosystème natif, Akash Network met à disposition ses services non seulement pour les nodes du Cosmos SDK mais aussi à Osmosis, Kava, la marketplace Passage 3d et Thorchain, même si ce dernier réseau n’est pas vraiment intégré à l’écosystème Cosmos mais utilise seulement Tendermint et le Cosmos SDK dans son architecture interne. Si on se place dans l’écosystème blockchain tout entier, les partenariats sont innombrables. Côté blockchain, Akash fournit des infrastructures à Polygon et Solana. Côté applications, la liste est trop longue pour être citée entièrement. Parmi elles, on peut néanmoins indiquer Uniswap, PancakeSwap, Balancer, Curve. Ces quelques noms suffisent à montrer la confiance dont dispose Akash dans l’écosystème blockchain.

Il est important de finir cette liste avec le partenariat avec Chia Network. Chia Network est une blockchain qui utilise les disques durs pour son système de validation. Il s’agit de la Proof of Space and Time. Lors de son lancement en 2021, le réseau Chia s’était montré trop gourmand en disque dur et depuis n’a pas réussi à se développer. Avec ce partenariat, Akash fournit à Chia Network une infrastructure pour faciliter le travail de farming de XCH.

Les prochaines évolutions de Akash Network

Soucieux de rester compétitif dans le domaine du web3, Akash Network va faire une série de mises à jour du SDL. Cela va permettre de faciliter le déploiement des applications en automatisant certaines demandes. D’autres nouveautés vont être proposées pour les développeurs (possibilité d’utiliser Java pour se connecter à l’API, mises en place de librairies pour faciliter le déploiement. Cependant, Akash Network est en retard dans le domaine du gaming et  des métavers blockchain. Retard qu’il compte évidemment rattraper puisque son partenariat avec The Strange Clan, un des jeux en développement  les plus attendus dans l’univers Cosmos. Le metaverse de The Strange Clan utilisera la marketplace Akash pour son hébergement et utilisera une autre nouveauté du réseau: la GPU marketplace. Elle va permettre d’augmenter les performances en termes de calcul et d’utiliser l’intelligence artificielle, ce qui est indispensable pour les demandes d’un métavers.

Akash Network fait partie des projets d’infrastructure dans l’écosystème blockchain. Cloud et cloud computing, il fait partie des briques indispensables dans la construction du web3. Le nombre de ses partenariats est impressionnant et contraste avec le peu de visibilité qu’il a du côté des utilisateurs finaux. En fait, Akash s’est avant tout tourné du côté des entreprises et des développeurs et n’a pas développé des solutions de stockage pour particulier. Si le partenariat avec Strange Clan montre qu’il n’a pas oublié que des mises à jour seront indispensables pour héberger des jeux et métavers, aucune solution d’hébergement des NFT n’est pour l’instant prévue dans la roadmap de Akash Network.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s