MetisDAO un rollup prêt pour la guerre des layers 2

Le Layer 2 d’Ethereum MetisDAO a été une des grandes révélations de l’automne dernier après son rallye haussier qui a permis au METIS d’approcher les 300 dollars. Maintenant que son cours est redescendu avec l’ensemble du marché, il est temps d’examiner ce layer 2 qui a pour ambition de s’imposer face à ses concurrents en proposant une solution tournée vers le web3. Utilisant la technologie des rollups et un certain d’outils pour les DAO, MetisDAO allie la scalabilité et de multiples possibilités de gouvernance.

  • Présentation de MetisDAO
  • Un layer 2 tourné vers les entreprises
  • Le début de l’écosystème

Présentation de MetisDAO

MetisDAO est à l’origine un fork d’Optimism qui a été créé en 2019. Après un triple audit afin d’assurer la sécurité maximale, le réseau MetisDAO s’est lancé en 2021 pour proposer sa solution de mise à l’échelle pour Ethereum. Pendant longtemps, Polygon a été le principal layer 2 d’Ethereum à proposer une scalabilité améliorée et des frais de transaction réduits. Mais cela n’est plus le cas, Arbitrum, Optimism, Gnosischain ont proposé à leur tour leur solution pour améliorer le réseau Ethereum. Et on sait maintenant que la mise à jour prochaine The Merge qui signera le passage complet d’Ethereum vers le Proof-of-Stake ne sera pas la fin des layers 2 mais leur avénement. Si Ethereum gagne en scalabilité et réduit les frais de transactions, cela se répercutera aussi sur les performances de ces solutions.

Comme Optimism (et Abritrum), MetisDAO utilise la solution des roll-ups pour gagner en scalabilité. Dans cette solution, les calculs sont faits en dehors du réseau principal alors que les transactions restent sur le réseau. C’est pourquoi on l’appelle une solution hybride. Cette solution permet de ne pas avoir de monnaie native et de payer les frais en ETH (ce qui est encore le cas d’Arbitrum par exemple).

Cependant les roll-ups ont un inconvénients. Pour assurer la sécurité du réseau, il faut attendre quelques fois plusieurs jours pour transférer des fonds des roll-ups vers Ethereum. Pour gagner en rapidité lors de ces transferts, MetisDAO va ajouter une nouvelle couche de sécurité, les ranger L2. Pour comprendre ce point, il faut revenir sur la MVM, la Metis Virtual Machine. Dans celle-ci, Metis sépare le stockage et la puissance de calcul. Le stockage pourra être séparé en un certain nombre de DAC (Decentralized Autonomous Companies). Chaque DAC aura un ranger L2 qui aura pour tâche de valider un certain nombre de blocs (ceux de sa DAC et d’autres DAC afin qu’ils se surveillent mutuellement). Cette couche de sécurité supplémentaire permettra d’effectuer plus rapidement des transferts vers Ethereum.

Un layer 2 tourné vers les entreprises

Les DAC vont être un élément important pour que MetisDAO devienne une solution simple pour les entreprises qui veulent être implémentées entièrement sur ce réseau. Grâce aux DAC, MetisDAO peut proposer un espace de stockage dédié pour les transactions de chaque entreprise. On peut donc imaginer que celle-ci gère le paiement des salaires, des taxes, des investissements directement sur le réseau. De plus MetisDAO propose un certain nombre d’outils complémentaires pour les entreprises: utilitaires de gouvernance, messageries internes, sites internets décentralisés. MetisDAO se prépare à la nouvelle étape de la technologie blockchain, celle où elle sera pleinement intégrée à l’univers de l’entreprise. De plus, MetisDAO propose le framework Polis Middleware qui permet un déploiement le plus simple possible des dApps et cela sans connaissance de la programmation blockchain.

Enfin, MetisDAO comme son nom l’indique ne veut pas reproduire le modèle du web2 dans le web3. Chaque entreprise utilisant MetisDAO participera à la gouvernance du réseau. L’équipe de développement ne se réserve que 7% des actifs afin d’assurer le maximum de décentralisation.

Le début de l’écosystème

Pour l’instant, MetisDAO reste un petit réseau avec 80 000 wallets ouverts (contre plus de 2 millions sur Polygon et 922 000 sur Optimism). Cependant, plusieurs applications ont déjà construit les bases de cet écosystème.

Le dex principal est Netswap avec une TVL de 18 millions de dollars, suivi par Tethys Finance avec une TVL de 8 millions de dollars. Netswap propose un launchpad intégré qui utilise le NETT, le token de gouvernance de ce DEX, alors que Tethys propose un système de levier par lending pour optimiser le rendement de la pool de farming (évidemment avec les risques engendrés par le lending).

En dehors de ces bases niveau DeFi, il y a aussi quelques collections classiques de NFT et quelques marketplaces.  Il reste donc tout à construire dans cet écosystème. Pour attirer les projets (web3 ou entreprises “traditionnelles”) MetisDAO a lancé un Ecosystem Development Program incitatif.

Après un moment de hype à l’automne dernier, MetisDAO avait vu sa réputation se ternir ces derniers mois. Les derniers projets DeFI qui s’y étaient lancés ont en effet eu très peu de succès et n’étaient pas vraiment qualitatifs. Cependant, ils masquent les qualités de ce layer 2 et son ambition. Adapté pour la transition blockchain du monde des entreprises, MetisDAO devrait être un concurrent redoutable de la guerre des layers 2.

3 réflexions sur “MetisDAO un rollup prêt pour la guerre des layers 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s