Un tour d’horizon du top 100 des cryptos (90-81)

Après des semaines plus que mouvementées et la quasi mort de la blockchain Terra, il était temps de faire un tour d’horizon du classement actuel des cryptomonnaies. Et, puisque personne ne me le demande, donner aussi mon avis sur ce classement. Comme nous l’avons tous vu, tout peut changer très vite, aucune place n’est définitive. Il est donc difficile de savoir si un projet du top 100 sera encore là dans quelques semaines. Après avoir commencé par le haut du classement, nous examinerons aujourd’hui les cryptomonnaies de la 90ème à la 81ème place.

90 Decred (DCR) / Catégorie: Blockchain

Decred est une blockchain hybride PoW-PoS lancée en 2016. Elle a eu son heure de gloire durant le bull run 2017-2018 durant lequel elle a atteint une dominance de 0,25%. Elle a établi un système de votes qui permet d’éviter des hard-forks comparables à ceux du Bitcoin. Malheureusement elle n’a pas réussi à s’imposer et a maintenant une dominance de 0,042%. Elle continue néanmoins son développement puisqu’elle a mis en place l’atomic swap (qui permet l’échange de tokens entre deux blockchains) et travaille sur une machine virtuelle. Il y a cependant de grandes chances qu’elle soit peu à peu marginalisée.

89 Arweave (AR)

Arweave est un cloud décentralisé qui permet aussi de stocker les applications. Son plus grand partenariat actuellement est avec Solana, dont il stocke les données blockchains. Arweave a aussi des partenariats avec Cosmos, Avalanche et Near. De plus, ce cloud héberge des applications comme Compound. En fait, beaucoup d’applications se sont construites autour de Arweave depuis deux ans. La dominance de l’AR augmente par palier depuis 2020, ce qui signifie qu’il est de plus en plus utilisé, notamment pour les NFT. Cependant, son système de permaweb est surtout utile pour les données qui doivent être conservées longtemps et peuvent rester publiques.

Dominance de Arweave (source Messari)

88 Compound (COMP) / Catégorie: DeFi – Lending

Compound est le deuxième protocole de lending après Aave avec 4,2 milliards de TVL. Cependant, contrairement à son concurrent, Compound n’est déployé que sur Ethereum. On peut aussi constater que sa dominance ne cesse de baisser depuis 2020. Même si le protocole est peu innovant, il est surtout recherché pour sa sécurité. De plus, Compound fait depuis quelques mois une grande campagne de recrutement de développeurs. Ce protocole est donc à surveiller de prêt puisqu’on peut s’attendre à de nouveaux développements.

87 Nem (XEM) / Catégorie: Blockchain

Nous avons déjà parlé dans l’article précédent de la blockchain Symbol. Nem, qui remonte à 2015, en est en quelque sorte sa blockchain mère. Sa dominance qui avait atteint 3,5% en 2017 n’a cessé de baisser depuis. Ce fut une des premières blockchains à rendre possible les smart-contracts. De plus, utilisant le Java, elle était accessible par un plus grand nombre de développeurs. En parallèle, la technologie Nem propose une blockchain privée aux entreprises qui permet plusieurs milliers de transactions par seconde pour leur usage interne. L’écosystème en lui-même ne s’est pas développé et on peut considérer que c’est une blockchain vouée à être marginalisée.

86 Mina (MINA) / Catégorie: Blockchain

La blockchain Mina fait partie de ces outsiders attendus depuis plusieurs mois. La blockchain la plus légère du monde avait la capacité à réussir  le tournant de la décentralisation puisque n’importe quel ordinateur pouvait aider à la sécurisation du réseau. Cependant, il manquait encore quelques outils pour une utilisation plus large de ce réseau. Les dernières nouveautés devraient changer la donne. Le bridge vers Ethereum va permettre le déploiement des dApps d’Ethereum sur Mina pendant que Mina donnera sa décentralisation et sa confidentialité à Ethereum. En effet, Mina a aussi intégré les zk-proof pour garantir davantage la confidentialité. Avec une levée de fonds de 92 millions de dollars, Mina a de plus trouvé de nouveaux investisseurs pour se lancer à l’assaut du web3 et des applications mobiles. C’est un projet que j’ai délaissé pour l’instant car il me semblait encore peu développé mais je pense que Mina a maintenant tous les atouts pour développer un écosystème.

85 Harmony (ONE) / Catégorie: blockchain

Harmony fait partie de ces blockchains nouvelle génération qui utilisent le sharding. Elle est donc comparable à Elrond, Near ou Ethereum 2.0. Cependant, comme pour ses concurrentes, cette technologie n’est pas encore totalement déployée. Dotée d’une EVM, Harmony s’est fait connaître en 2021 grâce à Defi Kingdoms, ce protocole de farming gamifié, et a été soutenue par une communauté très active. Mais pour l’instant, elle n’a pas réussi à attirer d’autres projets porteurs. C’est ce qui explique la baisse de sa dominance depuis le début 2022. Le nombre de wallets actifs a aussi baissé et est maintenant inférieur à 50000. Cependant, contrairement à d’autres blockchains relativement jeunes, un nombre important de tokens ont beaucoup de holders, ce qui montre que la communauté s’investit et investit dans les projets. Elle fait donc partie de projets qui pourraient retrouver rapidement une montée de leur dominance si d’autres projets s’y développent.

84 XDC Network (XDC) / Catégorie: blockchain

XDC Network est un projet qui remonte à 2017 qui a été une des premières blockchains à avoir un souci écologique (et qui utilise par conséquent le Proof of Stake). Elle permet les smart-contracts et s’est orientée vers l’interopérabilité en utilisant l’atomic swap. Elle gère aussi bien les réseaux publics que privés. Pour l’instant, ce réseau n’est pas encore vraiment utilisé (seuls 5 tokens ont plus de 1000 holders). Pourtant sa dominance reste stable depuis octobre 2021, ce qui montre l’intérêt constant qu’on lui porte.

83 Flexa-AMP (AMP) / Catégorie: DeFi – transaction

L’AMP a été créé en 2020 par l’entreprise Flexa, spécialisée dans les transactions instantanées. AMP est une solution pour garantir la solvabilité d’une personne qui effectue un paiement. Celui-ci peut staker ses AMP afin qu’ils servent de collatéral. Ainsi, si la transaction échoue, les AMP seront utilisés pour effectuer la transaction. Ce service est important avant tout pour les institutionnels qui ne peuvent se permettre de voir un paiement échouer à cause d’un problème sur le réseau qu’ils utilisent. Cependant, on peut remarquer que la dominance de l’AMP est monté vers 0,3% lors de son lancement au printemps 2021 et a peu à peu décru. Tel qu’il est ce protocole ne me semble pas porteur mais s’il est employé en complément de l’économie réelle pour garantir une transaction en euro ou dollar, il pourrait évidemment retrouver une place importante dans la finance décentralisée.

82 Gnosis (GNO) / Catégorie: Blockchain – layer 2

La Gnosischain, connue aussi sous le nom de xDAI, est un layer 2 d’Ethereum, plus précisément une sidechain après avoir été un protocole DeFi sur Ethereum. Elle n’est pas le layer 2 le plus attendue mais est en réalité très souvent utilisée puisque les POAP sont mintés sur la gnosischain de par ses frais de transactions très réduits. Les POAP (Proof Of Attendance Protocol) sont des badges sous forme de NFT qui prouvent votre présence à un événement ou une formation. Il y a déjà plus de 1 millions de wallets qui possèdent des POAP sur la Gnosischain ce qui montre l’importance de son utilisation. Ce layer 2 s’est lancé dans un programme incitatif pour attirer les projets et se faire une place dans la DeFi. La dominance du GNO était à 0,2 lors de son lancement en 2017 avant de perdre en visibilité lors de sa migration sur sa sidechain. Le succès des POAP lui redonne de l’importance et je pense que c’est cet aspect qui peut lui permettre de garder sa place dans la prochaine guerre des layers 2.

Dominance du GNO (source Messari)

81 Basic Attention Token (BAT) / Catégorie: Web3

Le token BAT du navigateur Brave se veut depuis 2017 un des pionniers du web3. Avec 54 millions d’utilisateurs, il a réussi à convaincre beaucoup d’utilisateurs des cryptomonnaies et des dApps. Le navigateur récompense les utilisateurs en BAT s’ils acceptent de regarder des publicité et l’utilisation du token permet de réduire les frais de transactions. Depuis quelques mois, le navigateur a aussi intégré son propre wallet et entre ainsi en concurrence direct avec Metamask. Sa dominance la plus importante s’est située en 2019 et 2020 (entre 0,1 et 0,3 contre 0,04 actuellement). Cependant, le tournant vers le web3 pourrait remettre ce projet en lumière dans les prochains mois car il a encore peu de concurrents.

Contrairement à l’article précédent, j’aurai plus de mal à faire un choix dans cette nouvelle série. Dans les valeurs sures, je placerai Arweave, Mina et Harmony mais je surveillerai aussi de près le Basic Attention Token, XDC Network, la Gnosischain et Compound.

Une réflexion sur “Un tour d’horizon du top 100 des cryptos (90-81)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s