Ajuna/Bajun, une plateforme gaming pour Polkadot

Depuis le début des crowdloans sur Kusama et Polkadot, les parachains qui se sont peu à peu installées dans l’écosystème ont été essentiellement orientées DeFi (Shiden/Astar, Karuka/Acala) ou infrastructure (Phala Network/Crust Network). Ajuna Network vient combler un vide en proposant une plateforme entièrement consacré au gaming. Ce concurrent direct de Gala veut proposer un environnement optimal pour les studios de jeux vidéos qui veulent tokeniser leur projet de façon entièrement interopérables grâce au XCM maintenant déployé sur Kusama et Polkadot.

Une plateforme pensée pour les studios et les gamers

L’équipe de Ajuna Network a su s’entourer pour proposer une plateforme qualitative. Grant de la web3 Foundation et participation aux Parity Technologies’ Substrate Builders Program. Du côté investisseurs, on retrouve évidemment Animoca Brands qui est un incontournable de l’univers du gaming.

Le but de Ajuna est simple: proposer une plateforme capable de créer des jeux blockchains qui puissent rivaliser avec les plus grands jeux PC ou consoles. Il faut donc dépasser les limitations de ces P2E qui ne cessent d’apparaître: gameplay décevant et scénario minimaliste. En fait, le problème principal que doivent affronter tous les studios de jeux est à la fois simple à énoncer et difficile à résoudre: les deux moteurs de jeux principaux, Unity et Unreal, ne sont pas intégrés à la technologie blockchain. Par conséquent, les jeux blockchains sont souvent confrontés à des temps de latence pénalisant pour les joueurs. Tous les jeux et métavers de la nouvelles génération (Imperium Empires, Star Atlas, Heaven Land, TCG World) pour n’en citer que quelques-uns devront résoudre ce problème. De plus, les studios de jeux les plus performants ont une grande méconnaissance de la programmation blockchain et des mécanismes de propriétés induits par l’usage des NFT.

La Solution de Ajuna Network

La solution de Ajuna consiste à construire un écosystème sur 4 niveaux: Comme pour toutes les parachains les relaychains Polkadot/Kusama vont servir à sécuriser le réseau et permettre une interopérabilité. Les layers 1 Ajuna (et Bajun sur Kusama) vont fournir une puissance de calcul et un stockage. Cependant, ce layer 1 ne permet de fournir une scalabilité et une protection de l’anonymat suffisantes. Ajuna propose donc la mise en place de layers 2 sous la forme de side-chain. Elles utiliseront chacune le TEE (Trusted Execution Environnement) fournit par leur partenaire Integritee. Le TEE permettra d’utiliser les langages de programmation des studios de jeux et d’y intégrer les moteurs de jeux en utilisant la puissance de calcul et le stockage du layer 1. Ces layers 2 resteront donc scalables et garantiront la confidentialité. Enfin un layer 3 sera dirigé vers les utilisateurs finaux. En partenariat avec Perun Network, ce layer 3 propose un système de paiement qui se superpose aux transactions on-chain. La technologie blockchain sera donc transparente pour les joueurs, ce qui permettra de proposer une solution pour le grand public. Perun Network permet aussi de garantir un haut niveau de sécurité des fonds mis en jeu par de multiples joueurs (par exemple lors de tournois) et leur redistribution par un système de canaux ouverts au début d’une partie et fermés à la fin.

Ces niveaux 2 et 3 seront à terme blockchain agnostique, ce qui signifie qu’ils pourront être utilisés par d’autres blockchains en dehors de l’univers Dotsama sans avoir à utiliser des bridges. Si cette solution ambitieuse atteint son objectif, elle sera donc à même de proposer un environnement complet pour des jeux de plus en plus complexes. Elle est donc comparable en ce sens à Myria, un layer 2 Ethereum spécialisé aussi gaming qui a les mêmes ambitions.

Tokenomics et crowdloan

L’écosystème de Ajuna Network repose sur deux tokens: l’AJUN pour les parachains (puisque Ajuna Network évoque la possibilité de prendre plusieurs slots) sur Polkadot et le BAJU pour les parachains sur KUSAMA.

L’AJUN a une supply de 500 millions de tokens alors que le BAJUN a une supply de 50 millions.

Ces deux tokens ont les mêmes rôles dans leur écosystème respectif:

  • Ils permettent de payer les frais de transactions
  • Ils serviront à acheter un certain nombre de services
  • ils permettent de récompenser les nodes qui fournissent la puissance de calcul pour les jeux.
  • ils seront lockés par les jeux qui voudront se déployer sur Ajuna et Bajun Network.
Distribution du BAJU

La distribution des deux tokens est assez proche. Les différences, ce qui montre qu’elles ont été pensées, s’expliquent par le décalage entre la sortie sur Kusama et la partie sur Polkadot. La distribution du BAJU donne une plus grande partie au développement, au marketing et à l’équipe car ce sont en un sens les premiers besoins pour assurer la survie du projet et assurer son développement. La distribution de l’AJUNA donnera une plus grande part à ceux qui participé à la crowdloan en plus de la public sale qui aura lieu pour 4% des tokens.

Distribution de l’AJUN

La crowdloan pour que Bajun obtienne une place de parachain sur Kusama a lieu actuellement. La participation aux auctions est possible directement à partir du site de Ajuna. Il reste encore un bonus pour ceux qui participent avec au moins 1 KSM. 5 millions de BAJU seront distribués aux participants. 35% seront disponibles dès le TGE et les 65% restants distribués linéairement pendant la période de 48 semaines.

La crowdloan pour obtenir une place de parachain aura lieu au 4ème trimestre 2021.

Un troisième token, le GAME, servira à l’intérieur des jeux qui auront un slot sur Ajuna et Bajun. Pour l’instant, peu de renseignements sont disponibles sur sa tokenomics.

Les deux premier jeux attendus

Les deux premiers jeux qui seront proposés sont Dotmog et New Omega. Ce duo est judicieux car les premiers graphismes dévoilés montrent que Ajuna a choisi les deux tendances dominantes des jeux blockchains: d’un côté des graphismes enfantins qui peuvent faire penser à Axie Infinity et Crabada, de l’autre un univers futuriste comparable à Star Atlas ou Imperium Empires. Il y a encore peu d’informations sur les deux jeux.

Motdog sera apparemment un jeu de combat mettant en jeu des mogwais, des créatures luttant entre elles pour avoir un statut dominant. New Omega permettra de gérer un vaisseau puis une flotte. Il s’agit aussi d’un jeu de combat dans lequel les joueurs s’affronteront pour dominer la galaxie. Apparemment les deux jeux sont construits soit par l’équipe d’Ajuna soit par une équipe proche. Dans les deux cas, il s’agit de démontrer l’efficacité de la solution proposée afin d’attirer d’autres studios de jeux.

Nouveaux venus dans les crowdloans sur Kusama, Ajuna Network, ou plus précisément Bajun Network pour l’instant, propose un modèle stimulant et qui répond au besoin des futurs jeux blockchains. Ce domaine était encore sous représenté dans l’univers Dotsama et on ne peut qu’espérer que cette solution technique porte ses fruits.

2 réflexions sur “Ajuna/Bajun, une plateforme gaming pour Polkadot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s