Un tour d’horizon du top 100 des cryptos (100-91)

Après une semaine plus que mouvementée et la quasi mort de la blockchain Terra, il était temps de faire un tour d’horizon du classement actuel des cryptomonnaies. Et, puisque personne ne me le demande, donner aussi mon avis sur ce classement. Comme nous l’avons tous vu, tout peut changer très vite, aucune place n’est définitive et je ne garantis donc en rien la justesse de mes avis. Nous commencerons par la fin. Aujourd’hui état des lieux des dix derniers de cette liste 

100 Symbol (XYM)

La blockchain Symbol a été créée au début de 2021 par l’équipe de la blockchain Nem et en est une version améliorée. Son cours a varié de 0,7 à 0,069 dollars aujourd’hui mais cela est lié en partie à la libération progressive des tokens depuis l’ICO initiale. Symbol est un layer 1 avec smart-contract bien que, pour l’instant, elle n’ait pas encore développé une communauté d’utilisateurs. L’examen des transactions montre qu’elle est sous-utilisée. Elle fait donc partie des projets à surveiller sans pour autant investir dessus.

99 Bancor (BNT)

Bancor fait partie de ces éternels outsiders de la DeFi. Sa dominance a peu varié depuis son apparition (entre 0,02 et 0,08%). Le but de Bancor est de résoudre le problème de liquidité des AMM. La multiplication des pools peut en effet disperser la liquidité et rendre certains tokens illiquides au point où il n’est plus possible de les échanger. Au contraire, sur Bancor, on ne dépose qu’un token qui va être contenu dans ce que le protocole appelle un smart token (le BTN par exemple), sans risque par conséquent d’impermanent loss. Ainsi ce smart token est par lui-même liquide et peut être échangé par n’importe quel autre token. Les difficultés croissantes des DEX “classiques” pour attirer les liquidity provider seront peut-être l’occasion pour le BNT d’avoir son heure de gloire. Ce protocole sur Ethereum va donc quelques temps aller sur Polygon et Arbitrum, ce qui lui permettra de s’ouvrir à plus d’utilisateurs.

98 1INCH

Le célèbre agrégateur 1INCH est aussi un incontournable de la DeFi. Il a aussi une dominance avec peu de variations (0,02/0,05). Cependant, on constate que son ATH a été atteint au printemps 2021 et qu’il a peu bénéficié du rallye haussier de l’automne dernier. Parmi les raisons de cette contre-performance, la libération progressive des tokens est sans doute pénalisante pour 1INCH ( seulement ⅓ des tokens sont libérés). C’est sans doute pour redynamiser son cours qu’il devient de plus en plus multi-chain (7 dont 3 layers 2 Ethereum) et qu’il propose aussi les swaps en P2P. Cependant, son concurrent Kyber Network me semble beaucoup plus dynamique à la fois dans l’intégration des réseaux et dans la volonté d’avoir aussi sa propre liquidité. De plus, 1INCH a peu de revenu par rapport à sa TVL (le ratio TVL/revenu est de 1700 alors qu’il est de 341 pour Kyber- les aggrégateurs ayant par définition un ratio élevé). J’opterai par conséquent, s’il fallait faire un choix entre les deux, sur kyber Network.

97 Qtum (QTUM)

Qtum est un layer 1 lancé en 2017 qui est basé sur un fork de Bitcoin Core tout en y ajoutant des fonctionnalités d’Ethereum, dont sa machine virtuelle. C’est une blockchain basée sur le Proof of Stake et surtout utilisé par les entreprises. Sa dominance la plus grande (0,7) eu lieu lors du bull run 2017-2018, alors que le nombre de blockchains avec smart-contract était extrêmement réduit, Qtum sortant sa première application dès 2018. Depuis, sa dominance ne cesse de baisser, ce qui n’est pas vraiment un bon signe pour son avenir.

96 Kava (KAVA)

Kava est le protocole de lending le plus utilisé dans l’écosystème Cosmos. Depuis son lancement en 2019, son prix varie entre 1 et 8 dollars. Cependant sa capitalisation tout comme sa dominance ne cesse de monter et il bénéficie de l’engouement de plus en plus grand vis-à-vis de l’écosystème Cosmos. Sa volonté d’intégrer une EVM pour devenir comme Evmos un pont entre Cosmos et Ethereum pourrait lui permettre de continuer sa progression. Cette semaine a cependant fragilisé son projet. En effet son stablecoin l’USDX est collératisé par une série de cryptomonnaies dont l’UST. Le depeg de ce dernier a fait aussi chuter l’USDX à 0,6 avant qu’il ne remonte à 0,8. Il faut attendre une recollatérisation de l’USDX pour évaluer les dégâts de cette semaine. L’intégration prochaine de l’EVM permettra d’attirer encore plus de développeurs sur cette zone et je pense que la montée en puissance de Cosmos le mettra de plus en plus en lumière.

95 Kadena (KDA)

Kadena est un des layers 1 les plus attendus cette année. Ce réseau en Proof of Work est doté d’une série de 20 chaînes parallèles qui permettra d’allier sécurité et scalabilité, d’autant plus qu’il sera possible d’ajouter des chaînes à l’avenir. Cependant, l’écosystème a pris du retard à se développer et il faudra attendre sans doute le quatrième trimestre pour que les premières applications soient pleinement opérationnelles. Kadena a effectué un rallye haussier autant au niveau du prix que de sa dominance à l’automne dernier. Même si le prix pourra sans aucun doute remonter à la hausse, il faut faire attention à l’augmentation du nombre de tokens par le minage qui diluera en partie la capitalisation. Le fait de n’être ni EVM, ni lié à Cosmos ou Polkadot sera pour moi un frein à une adoption massive, même si Solana et Terra sont des contre-exemples à mon argument. Le prix actuel est un bon point d’entrée (comme pour beaucoup de layers 1), mais il faudra faire attention à prendre régulièrement des profits.

94 Gate Token (GT)

Le Gate Token est la cryptomonnaie de la plateforme d’échange Gate.io et de sa blockchain EVM. Le GT a connu une ascension en 2021 en même temps que Gate.io. Pour l’instant, son cours est corrélé au BTC. Comme les autres monnaies de plateforme d’échange, le GT reste une valeur sure pour profiter des avantages de l’application même si par rapport à d’autres concurrents Gate n’a pas encore développé d’écosystème sur sa blockchain.

93  Lido (LDO)

Lido est le plus important protocole de staking et s’est déployé sur un grand nombre de blockchains en Proof of Stake. Lido permet de staker pour les blockchains Ethereum 2.0, Solana, Kusama, Polygon et Terra. Son intérêt est de rendre possible le liquid staking en proposant en échange un token comme preuve de dépôt qui peut être utilisé dans d’autres protocoles. Le ratio capitalisation/revenu est sain (x3,3). Le token LDO lui-même sert à la gouvernance de la DAO. La trésorerie du protocole possède 17% des tokens mais il y a beaucoup de gros holders (qui possèdent plus de 1% des tokens) ce qui est un souvent un signe de stabilité pour ce genre de projets. 

92 Fusd (FEI)

Le FEi ou Fei USD est un stablecoin algorithmique. Il n’a en un sens pas trop mal survécu aux turbulences de cette semaine puisqu’il n’a eu au maximum qu’un depeg de 3,5%. Pour l’instant le Fei USD a une supply de 426 millions. Il est collétarisé par de l’ETH à 40% mais aussi par du DAI et du LUSD. Il est utilisé par des protocoles sur Ethereum (Fuse de Rari Capital, Uniswap et Aave). L’exemple de l’USDX de Kava a montré la fragilité des stablecoins collérarisés par d’autres stablecoins. Il est donc peut-être temps de changer la répartition des cryptomonnaies qui garantissent son cours.

91 Holo (HOT)

Holochain est une blockchain  qui a été lancée en 2018. Sa dominance a augmenté en mars 2021 jusqu’à 0,21% de la capitalisation globale des cryptos. Elle est maintenant redescendue à 0,042 %. Peu connue, cette blockchain a pour but de proposer un environnement complet pour le web3. Holochain est composé d’une série de chaînes qui pourraient être spécifiques à chaque application. De plus, Holochain offre aussi un système de clouds décentralisés, des applications en P2P, un contrôle des utilisateurs sur leur identité numérique et leur données. On peut le comparer à des projets comme Flux et Elastos. Les applications (codées en Rust) qui s’y sont installés sont des projets de messagerie, de réseaux sociaux mais aussi de gaming. Vous pouvez vous documenter sur Holochain sur le site Buyholo créé par la communauté et qui a une partie en français. J’ai du mal à évaluer ce projet. Je ne l’ai pas personnellement essayé ses applications. Comme ses concurrents j’ai peur qu’il soit trop ambitieux et qu’il ne trouve pas son public. 

Résultats de ce premier examen: Si j’avais à investir sur certains de ces projets, je choisirai par ordre de priorité: Kadena, Kava et Bancor. Je ne serai pas étonné de voir les autres sortir peu à peu du top 100 dans les prochaines semaines ou prochain mois.

Outils utilisés:

Messari (pour les cours et la dominance), Token Terminal (pour les revenus des protocoles)

Une réflexion sur “Un tour d’horizon du top 100 des cryptos (100-91)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s