Metaverse GT: le métavers prêt pour l’adoption grand public

Alors que le marché des métavers devient de plus en plus concurrentiel, une société française lance un nouvel univers virtuel: Metaverse GT. Il serait facile de dire “Encore un de plus!” et de passer son chemin. Pourtant, la mise en vente des premières maisons ne devrait pas vous laisser indifférent. Tout en étant conscient du nombre de métavers sur le marché, Métaverse GT se veut opérationnel pour le grand public avant ses concurrents. 

Une solution clé en main pour les entreprises

Voici deux ans que Antoine Mallet, le CEO de Metaverse GT, a eu l’idée d’un Metaverse à la fois simple d’utilisation et évitant les déserts numériques qu’on peut observer dans Decentraland, Somnium Space ou Cryptovoxels, pour citer quelques uns des métavers les plus aboutis actuellement. Quiconque s’est déjà promené dans un de ses univers a sans doute vécu une expérience de la solitude en errant à travers ses terrains à moitié construits et en ne croisant quasiment personne. Il faut aller à des événements précis pour espérer rencontrer d’autres avatars. De telles expériences peuvent facilement nous faire croire que l’engouement pour les métavers n’a été qu’une hype passagère.

Deux ans après, Antoine Mallet s’est entouré d’une équipe de plus de vingt personnes et Metaverse GT propose une solution clé en main. Fini les déserts numériques, cet univers virtuel va proposer une série d’îles dans lesquels seront concentrées toutes les activités culturelles et commerciales. Une première île est en construction avec trente places disponibles et une quinzaine de partenaires ont déjà signé un partenariat avec Metaverse GT pour y proposer des activités. Entre les concerts, les visites d’exposition et les magasins, les utilisateurs n’auront que l’embarras du choix à chacune de leur entrée dans cet univers. Aucune perte de temps, aucune errance. Pour les entreprises, Metaverse GT propose des solutions accessibles pour une telle solution puisque les terrains déjà aménagés vont de 18 000 à plus de 100 000 euros. 

En effet, contrairement à Decentraland et The Sandbox, Metaverse GT ne propose pas des terrains vierges que les investisseurs doivent aménager. Que ce soit pour les entreprises (avec des aménagements sur mesure) ou pour les particuliers (avec plusieurs catégories de maisons), Metaverse GT vend des terrains avec les bâtiments déjà construits. Le prix d’achat doit donc être fortement relativisé quand on sait que pour les deux plus grands métavers les terrains les moins chers se vendent vierges entre 4000 et 6000 dollars actuellement.

Un métavers accessible à tous

Du côté des utilisateurs, le but de Metaverse GT est de proposer un accès le plus simple possible. Ce métavers ne vous demande aucune information personnelle, il est accessible à partir de n’importe quel navigateur internet, que ce soit sur ordinateur ou sur smartphone. Aucune application n’est à télécharger. Mais pourtant aucune concession n’est faite à la fluidité des déplacements. Pas de clippling qui fait apparaître le décor de manière saccadé, on peut déambuler dans ce décor en toute aisance. Il n’est pas non plus nécessaire d’investir dans une des maisons pour aller aux concerts virtuels ou acheter un produit dans un magasin. On peut donc imaginer qu’un site internet propose dans les prochains mois un lien pour accéder à leur magasin virtuel dans ce métavers pour y demander des renseignements. Au niveau économique, Metaverse GT proposera deux solutions de paiement. Il sera possible de payer soit par carte bleue, soit par des cryptomonnaies via leur token présent sur la blockchain Polygon puisqu’il sera possible de connecter le métavers à Metamask. Tout en utilisant la technologie blockchain pour indiquer la propriétés des différents bâtiments, l’utilisateur n’aura pas nécessairement à s’inscrire dans l’économie des crypto-monnaies pour son usage quotidien. En attendant son déploiement complet, n’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site pour vous promener sur la première île disponible.

Metaverse GT vend aussi une série de maisons disponibles sur la plate-forme de NFT Opensea. Nous sommes actuellement dans l’ICO de Metaverse GT jusqu’au 15 mai. Durant cette période, les dockers qui comprennent 6 catégories de packs avec maison et meubles sont vendus entre 349 et 10 500 euros. On peut se demander quel est l’intérêt de ces maisons si on peut accéder au métavers sans elles, même s’il sera possible de se téléporter directement sur les îles d’activité à partir des maisons. En fait, elles ont trois intérêts qui peuvent leur offrir un marché important. Il est possible de transformer cette maison en galerie de NFT publique ou privatisable. On peut donc imaginer un artiste qui y expose ses œuvres pendant qu’elles sont en vente sur OpenSea. De plus, 25 avatars peuvent prendre place dans cette maison et il est possible d’y faire des conversations textuelles ou vocales. Il est donc possible pour des petites entreprises d’y faire des bureaux virtuels pour du coworking à distance ou des réunions avec des clients. Cela leur permet de faire un premier pas dans le métavers si elles ne peuvent investir sur l’île destinées aux entreprises. Enfin pour les gamers, la possession d’une maison permet d’accéder au jeu Metabot à partir de 2023.

Vous l’avez compris, nous avons été conquis par ce nouveau venue sur le marché des métavers. Il fait partie de ses outsiders à suivre. Nul doute que ceux qui investissent dans les maisons pendant l’ICO seront gagnants s’ils veulent revendre leur bien. Pour l’instant, très centré sur la communauté française, il reste à espérer que l’entreprise puisse devenir une référence internationale de ce marché.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s