[Brèves du jour] Polkadot à l’heure de l’interopérabilité: le cross-consensus message format (XCM) est arrivé !

Après le lancement de l’IBC (Inter Blokchain Communication) sur Cosmos en 2021, Polkadot restait au second plan dans sa promesse de l’interopérabilité. Avec l’arrivée du XCM (Cross-Consensus Message Format) deux ans après le lancement du réseau en 2020, Polkadot et Cosmos sont maintenant sur un pied d’égalité. Après les audits et l’essai du XCM sur Kusama, la possibilité de transférer les tokens à l’intérieur de cet écosystème va démultiplier les usages du réseau.

Le Cross-Consensus Message Format

Initié en 2017, le projet Polkadot a un double but: éviter la multiplication des smart-contracts qui font obstacle à la scalabilité des blockchains et dépasser l’isolement des différents réseaux. Le lancement des parachains depuis 2021 permet peu à peu d’atteindre ce premier but, il restait maintenant à atteindre cette interopérabilité recherchée. C’est chose faite avec le lancement du XCM sur Kusama et maintenant Polkadot. Avant d’être déployée cette fonctionnalité a fait l’objet d’audits approfondis car l’interopérabilité est un des points de fragilité de la technologie blockchain en ouvrant les blockchains à l’interaction avec l’extérieur.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Le XCM (Cross-Consensus Message Format) est comme son nom l’indique un format qui permet aux parachains de s’envoyer des messages. Ces messages sont pour l’instant des tokens mais ils pourront prendre d’autres formes (comme l’envoi de NFT). Pour l’instant, les parachains ne communiquent pas directement entre elles mais par l’intermédiaire des relaychain. Seul le VPM (Vertical Message Passing) est opérationnel pour l’instant mais, dans un second temps, le XCMP (Cross-Chain Message Passing) permettra aux parachains de communiquer entre elles si elles sont reliées par la même relay chain (par exemple Moonriver et Shiden Network pourront communiquer directement entre elles mais pas Moonriver et Astar Network). Le XCMP pourra aussi être utilisé en dehors de Polkadot, par exemple pour communiquer avec Ethereum ou le Bitcoin et devenir un outil universel d’interopérabilité.

Les premiers usages du XCM sur Karuka

Le déploiement du XCM ayant déjà été réalisé sur Kusama depuis plusieurs semaines, on peut déjà évaluer son apport. Le plus simple pour cela est d’aller sur l’application de Karuka, qui est la parachain de Acala sur Kusama. Si on va sur la page de swap, on constate en effet que les tokens de plusieurs parachains sont maintenant disponibles (le CSM de Crust Shadow, le BNC de Bifrost, le PHA de Phala Network). On peut donc s’attendre à une augmentation du nombre de tokens sur Karuka et le même transfert de tokens sur Acala dans les prochaines semaines. Ces deux parachains vont sans aucun doute devenir le centre de la liquidité sur Polkadot avec le déploiement du XCM. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s