[Brèves du jour] OAK Network / Turing Network: les transactions automatisées arrivent sur Polkadot

Pour ceux qui suivent les crowdloans sur Kusama (et Polkadot), vous avez pu voir arriver Turing Network arrivé à la fin du sixième batch des enchères sur Kusama. Sauf lancement improbable d’un outsider qui attirerait à lui beaucoup d’investisseurs, ce nouveau venu gagnera sans doute une des premières enchères du mois d’avril. 

Ce projet propose de continuer la décentralisation des options présentes sur les plateformes de trading. Ces derniers mois, nous avons pu voir apparaître les ordres limites sur certains DEX et depuis cette semaine le trading avec levier sur PancakeSwap. En fait, Turing Network va encore plus loin puisqu’il propose d’automatiser un certain nombre d’ordres de façon complètement décentralisée et sécurisée puisque le protocole ne vous demande pas votre clé privée. 

Plusieurs formes d’automatisation sont possibles. Par exemple, on peut programmer l’envoi de fonds à différentes adresses. Cela peut être utile à des communautés ou DAO qui voudraient redistribuer des gains. On peut aussi programmer des ordres d’achat ou de vente soit à un certain prix (ce qui rejoint la fonction de l’ordre limite), à un certain moment, ou selon l’interaction avec des smart-contracts. La liste des scénarios possible va peu à peu s’agrandir pour qu’il soit possible d’utiliser de plus en plus de déclencheurs pour automatiser la transaction. Par exemple, l’utilisation d’oracles permettrait de relier Turing Network aux marchés boursiers pour que l’ordre se déclenche quand le cours d’une action arrive au prix qu’on aura fixé. On peut aussi envisager une connexion avec l’internet des objets. Les scénarios possibles sont donc en nombre infinis et dépendront des besoins de chacun.

En fait, l’ordre n’est pas directement enclenché par Turing Network. Lorsque vous programmez un scénario, vous devez signer à l’avance la transaction qui sera ensuite conservée dans une machine virtuelle. C’est ce qui évite de donner sa clé privée et permet la complète décentralisation.

Le tableau suivant montre que le token TUR aura de multiples fonctions: paiement des transactions, sécurisation du réseau, gouvernance et récompense pour les développeurs.

La distribution a aussi été bien pensée car même s’il n’y a que 5% de la supply en circulation au TGE, cette part est quasiment réservée uniquement à ceux qui ont participé à la crowdloan (qui auront en tout 16% de la supply). De plus, une partie est réservée pour une crowdloan future si Turing ne peut pas encore s’auto-financer après les 48 premières semaines. La part réservée à cette première crowdloan est la part la plus importante dans la répartition de la supply, à égalité avec ce qui est réservé à l’équipe.

Une fois Turing Network lancé sur Kusama et peu à peu développé, le projet prévoit de participer aux crowdloans de Polkadot au troisième trimestre avec OAK Network.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s