Actus#4: Vendredi 01 octobre

Fin septembre, l’atmosphère n’est plus celle du début du mois. La tendance haussière s’est arrêtée subitement, à la fois à cause d’un nettoyage sévère des positions avec effet de levier et de plusieurs signes de fragilisation de l’économie. L’euphorie disparue, la cryptosphère est dans l’attente: début du bear ou préparation de la suite du bull run ?

Pour comprendre, la situation actuelle, le plus simple est de regarder ce qui vient de se passer ( l’esprit a tendance à se focaliser sur le moment présent) . Le pump de la fin d’été est très différent de celui du printemps dernier . De mars à mai, le Bitcoin, l’Ethereum et le BNB avaient dominé le marché, le Bitcoin étant vu de plus en plus comme de l’or numérique par les institutionnels et les deux autres étant portés par l’émergence de la Defi. La fin du bull avait vu l’arrivée d’une quantité de shitcoins mis en avant par les trois plus visibles: évidemment le Doge, puis le Shiba Inu et le Safemoon, les tweets de Elon Musk influant alors beaucoup sur le cours du premier.

Entre temps, la Defi s’est répandue dans les autres blockchains, Matic-Polygon dans un premier temps, puis sur Solana, Fantom, Avalanche… En dehors des enjeux macro-économiques qui dépassent la cryptosphère, la hausse de beaucoup d’altcoins a été liée à cette explosion de la Defi. Les nouveaux arrivants sur ce marché, Solana en tête mais aussi Fantom, Avalanche, Terra, Harmony, Celo ont connu une progression énorme alors que l’Ethereum et le BNB semblaient plus poussifs, l’un et l’autre pour des raisons différentes.

Dans ce contexte, la troisième place d’Ada semblait un pari dans cette redistribution des cartes puisque la troisième monnaie n’a sorti que ce mois-ci sa mise à jour rendant possible les smart-contracts et donc son entrée dans la Defi, alors que le même pari ne semblait pas avoir été fait sur l’univers Polkadot/Kusama au moment où les premières parachains ( Moonriver, Shiden Network ) étaient lancées. Cette effervescence et ce combat entre blockchains orientées Defi sont l’amorce des grands enjeux de la cryptosphère durant les prochaines années.

L’idée qu’il y aura un gagnant est fausse. Même Ethereum après son passage complet à la preuve d’enjeu aura besoin de ses layers 2 ( Polygon, Arbitrum étant les plus connus ) ou des blockchains basées sur un EVM ( BSC, Fantom, Celo, Harmony…). Il faut donc comprendre les grands ensembles de la Defi qui sont en train de se construire. En dehors des blockchains EVM compatibles, il y a bien sûr Polkadot qui est par essence construit autour de l’inter-opérabilité, et qui peut aussi construire des liens avec Ethereum puisque Moonriver par exemple utilise un EVM. Mais trois autres acteurs sont à prendre en compte: Solana qui a intégré Wormhole dans une de ses dernières mises à jour, ce qui la rend inter-opérable ( mise à jour effectuée il y a peu aussi par Terra ) et Cosmos qui est aussi dès le départ un ensemble de blockchains inter-opérables.

Avec ces quatre blocs, il semble que beaucoup de blockchains qui ne permettent pas les smart contracts appartiennent à une époque révolue. Ce n’est pas si certains si on en croit les ambitions de Flare qui veut proposer une solution pour intégrer les smart contracts sur XRP, Doge et Litecoin entre autres. Le réseau canari ( =test ) Songbird de Flare vient justement d’être lancé ( vous pouvez acheter Songbird uniquement sur Bitrue pour l’instant ). Il faudra donc surveiller la progression de cette cinquième solution cross-chain. Rien n’est encore acquis et il faudra aussi compter sur un certain nombre d’exchanges qui, sur le modèle de Binance, proposent des éco-systèmes complet, ce qui évidemment est un avantage considérable pour simplifier la vie des investisseurs novices ou réticents à manipuler un grand nombre de plateformes.

Nous savons tous que les taux présents sur la Defi sont destinés à diminuer au fur et à mesure de son adoption par un plus grand nombre d’utilisateurs, mais avec une valeur totale engagée qui a doublé en un an, arrivant à 117 milliards sur l’ensemble des protocoles, elle aura sans aucun doute un grand rôle dans la finance des prochaines années et ces solutions cross-chain construisent donc l’avenir proche des cryptomonnaies.

Une fois les solutions cross-chains bien installées, il faudra sans doute s’attendre à ce que les prochains grands enjeux soient la mise en avant des oracles et de l’internet des objets, étapes finales pour intégrer la cryptosphère à la vie réelle.

PS: la tendance haussière de ce matin avec un Bitcoin qui repart au-dessus des 47000 dollars montre une nouvelle fois que faire un constat sur les cours des cryptomonnaies est toujours un exercice délicat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s