Gouverner Covalent, le fournisseur d’API dans la cryptosphère

La multiplicité des blockchains est une des richesses du monde des cryptomonnaies car elle permet de multiplier les usages et les fonctionnements des actifs inventés quasi quotidiennement. Mais nous savons tous que cela crée en retour des difficultés pour les utilisateurs. Non seulement il n’est pas possible d’échanger des jetons appartenant à des blockchains différents, ni d’envoyer un jeton via une blockchain autre que la sienne afin de diminuer les frais de transaction (même si les solutions cross-chain commencent à se multiplier), mais il est aussi laborieux de collecter des données venant des différentes blockchains, certaines pouvant utiliser des langages différentes des autres.

Covalent a pour but de dissiper cette seconde difficulté, c’est-à-dire de rendre immédiatement accessible les données des principales blockchains. Ce projet met ainsi à disposition une API unifiée pour que les développeurs puissent utiliser toutes ces données dans leurs applications.

Un projet aussi important doit alors reposer sur une communauté forte autant pour mettre en place l’API et ses différentes fonctionnalités que pour la faire connaître à travers le monde et multiplier ses utilisations. Il donc doit se doter d’une gouvernance qui permet d’établir régulièrement une feuille de route pour la communauté.

Cette gouvernance est adossée au token Covalent ( CQT ), chacun de ses possesseurs pouvant participer aux votes sur l’avenir du projet. Ainsi, chaque évolution de l’écosystème, que se soit au niveau des blockchains qui seront intégrées à ce big data qu’aux rôles des ALCHEMISTS, les ambassadeurs et collaborateurs de Covalent, sera discutée et décidée en commun à chaque phase du développement du projet. La plateforme s’est déjà dotée d’un forum de gouvernance pour favoriser toutes ces discussions. En échange, les validateurs peuvent gagner des récompense en répondant aux différents besoins de Covalent. Centraliser les informations ne revient pas à centraliser l’API, au contraire. Covalent reste fidèle à la décentralisation présente au cœur de la cryptosphère.

Cependant, il est sans doute souhaitable d’optimiser la gouvernance de Covalent dans deux directions. Tout d’abord, en créant par exemple plusieurs cercles décisionnels. Si le cercle des holders de CQT permet d’inclure le maximum d’utilisateurs dans la prise de décisions et de satisfaire au maximum leurs demandes, un cercle des Alchemists serait aussi souhaitable puisqu’ils contribuent de par leur compétence au fonctionnement de l’éco-système. On peut alors envisager que ce second cercle soit conseillé par le cercle de l’équipe de Covalent, sans que ce rôle produise une mainmise excessive de leur part.

Enfin, l’utilisation du site de gouvernance Snapchot peut être un complément au forum de gouvernance, un lieu neutre où les propositions qui émergeront pourront être soumises au vote. Snapchot se veut un client de gouvernance le plus libre et désintéressé possible. Il accueille donc toutes les plateformes envisageables, permet de mettre en place des votes sans frais de transaction, ce qui évite une suprématie pyramidale des possesseurs les plus conséquents du Covalent token, et légitime les résultats obtenus par sa position de tiers.

Cette gouvernance à la fois optimisée et décentralisée est en un sens la clé de voûte du projet de Covalent, ce qui nécessite sans doute des procédures apparemment complexes mais qui pourront ainsi satisfaire chaque membre de cette communauté.

Cet article vous est proposé en partenariat avec la plateforme Covalent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s